L’immobilier en transition

Un ralentissement des transactions a été enregistré depuis la rentrée et perdure en cette fin d’année… La fin du Scellier, la nouvelle offre proposée par le gouvernement ne provoque pas l’engouement chez les professionnels… Les taxes et autres nouvelles impositions, la stagnation des loyers et le manque de protection des propriétaires au profit des locataires pas toujours très honnête en décourage plus d’un…Le secteur est dans une phase de transition, et ceux qui en ont les moyens regardent ailleurs, et cela malgré des taux toujours très bas. Reste les primo accédants, mais là encore face à la crise les banques auraient tendance à ne pas être si préteuses lorsque les dossiers n’offrent pas de garanties suffisantes, dans ce cas pour faire passer le dossier il vaut mieux s’adresser à un professionnel courtier en prêt immobilier, pour d’une faire baisser le coût du crédit mais aussi réduire les mensualités, surtout lorsque le service ne coute rien, c’est comme l’acquisition d’un bien, les primo accédants favorisent l’immobilier entre particuliers, selon les biens cela peut réduire la note et en cette période où l’on parle d’effort et d’austérité le phénomène devient contagieux à tous les niveaux et la plupart des gens sont plus regardant, en toute logique. Ceux qui le peuvent préfèrent s’expatrier en attendant plus de compréhension de la part des dirigeants qui eux ne semblent pas se mettre au régime.

 

Bookmark the permalink.

Comments are closed.